Tout savoir sur l'alimentation des poules

L'alimentation d'une poule

Elever des poules ? Rien de bien compliqué, et c'est un vrai petit bonheur que d'aller chercher ses oeufs frais tous les jours. Pour pondre, les poules ont besoin de bien s'alimenter. Elles adorent les restes de repas, ce qu'elles picorent dans le jardin, etc. Toutefois, il ne faudrait pas se limiter à cela pour répondre à l'entièreté de leurs besoins nutritionnels.

L'alimentation est donc l'autre pilier de votre élevage de poules à côté du poulailler, du parcours et de l'enclos. N'oubliez pas que la qualité des œufs que récolterez dépend grandement de la qualité de la nourriture que vous donnez à vos poules, mais aussi de ce qu'elles ingèrent d'elles-mêmes. Les gallinacées sont omnivores, elles ne vous donneront donc pas du fil à retordre pour les nourrir.

Pour être un bon aviculteur, il faut garder cette règle en tête : il y a ce que les poules mangent et ce qu'elles devraient manger. Une poule n'hésitera pas à avaler un petit serpent comme un spaghetti ou avaler un petit crapaud sans broncher.

Vous vous en doutez, ces « aliments » peuvent être mangés par une poule, mais il faut que vous veilliez à ce que cela ne se produise pas. Plus classiquement, les poules pondeuses mangent surtout des insectes, des escargots, des restes de viande, des graines, des épluchures de fruit, etc.

Comme tout être vivant, la poule doit satisfaire ses besoins nutritionnels sans excès pour rester en bonne santé, que ce soit du côté des besoins énergétiques ou protidiques. Pour vous aider à apporter les bons nutriments à vos poules et les voir pondre des œufs de belle facture, nous vous proposons un dossier complet sur l'alimentation de poule…

Déchets de cuisine et céréales

Omnivore, elle mange un peu tout et n'importe quoi… Mais que mange une poule choyée par son éleveur ? Le régime alimentaire de votre élevage devra se composer de protéines, de vitamines et d'oligo-éléments. Pour faciliter la digestion des aliments, donnez à manger à vos cocottes par petites quantités à des heures fixes de la journée. La quantité de nourriture varie en fonction des races de poules.

En moyenne, il faudra compter entre 100 et 150 g par tête et par jour. Là où le perchoir, le nichoir ou encore le pondoir sont des éléments de confort , l'abreuvoir est un indispensable absolu qui doit être disposé à proximité du poulailler. Il doit être ravitaillé en eau fraîche en permanence et en quantité suffisante, quelle que soit la température extérieure.

Vous le remarquerez : la poule est un animal qui boit beaucoup, comme tous les animaux de basse-cour d'ailleurs. En règle générale, les éleveurs distinguent entre deux types de nourritures pour les poules pondeuses :

- Les déchets de cuisine : c'est la manière la moins chère pour nourrir des poules d'élevage. On fait ici référence aux épluchures de légumes et de fruits (sauf les oignons, les bananes, les kiwis et les agrumes), aux salades, au pain mouillé, à la charcuterie, aux coquilles d'huître, aux croûtes de fromage et aux restes des plats de poisson, de viande ou encore de pâtes (sauf si exagérément épicés ou salés). Evitez toutefois de leur donner du céleri, du pain moisi ou encore des pommes de terre crues.

- Les céréales : c'est une composante essentielle du régime alimentaire des poules. On pense notamment au blé, au maïs, à l'avoine, aux pois, au soja et au tournesol. Attention : ne donnez surtout pas aux gallinacées de l'orge.

Conseil : vous pouvez ajouter de temps à autres du sable ou quelques petits graviers pour permettre à l'estomac de la poule de broyer les aliments durs. Cette opération vise à simuler ce que picorent les poules à même le sol et ne présente aucun danger.

Aliment des poules pondeuses : ce qu'il faut savoir

Les poules pondeuses mangent la même chose que les autres gallinacées. Toutefois, pour que la ponte se passe dans les meilleures conditions possibles, il est nécessaire d'être beaucoup plus minutieux avec les poules pondeuses comparativement aux poules dites domestiques. Pour répondre aux besoins nutritifs additionnels occasionnés par la ponte et la couvaison, vous devrez donner à vos poules pondeuses un aliment complet à base de céréale riche en énergie mais pauvre en protéines, puis des tourteaux de soja qui constitueront une belle source de protéines, indispensables à la production de l'œuf. Les mélanges de type farine sont à préférer aux granulés. Si le soja reste l'aliment poule protéiné roi dans les élevages de poule, il peut momentanément être remplacé par une source de protéines d'appoint comme le pois, la féverole ou le tournesol.

Si vous êtes un éleveur de poules averti, vous connaissez très probablement ce mélange d'aliments broyés ou concassés qui mêle 45% de blé, 30% de maïs et 25% de tourteaux de soja. Ce petit cocktail est une source nutritive de choix pour les poules pondeuses.

L'abreuvoir doit naturellement rester constamment rempli.

Pour que l'alimentation des poules pondeuses soit complète, n'hésitez pas disposer un pot de coquilles d'huîtres cassées au marteau à proximité des abreuvoirs et des pondoirs.

Conseil : prenez quelques minutes pour observer quotidiennement le comportement de vos poules pondeuses. Si elles se piquent les plumes, elles sont probablement en carence de protéines.

Et si on parlait des poussins ?

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, le poussin est parfaitement autonome et peut se débrouiller comme un grand pour trouver sa nourriture, dès sa naissance, comme tous les petits de palmipèdes. Les autres petites bêtes ont besoin de la becquée de leur maman pour survivre et grandir. Les éleveurs de poule en herbe ne résistent pas à la tentation de donner au poussin de la nourriture à la main.

Pourtant, il est conseillé de déposer la nourriture à même le sol ou sur du papier journal pour favoriser le dynamisme et l'autonomie des jeunes poussins. Mais que mange un poussin ?

- Nourriture industrielle : c'est bien entendu l'option la plus facile. Il faut toutefois bien faire attention aux inscriptions sur les paquets. Préférez pour un jeune poussin les aliments de type « 1er âge » bio. Idéalement, préférez la version « 1er âge » de la nourriture que donnez aux parents ;

- Le fait maison : vous pouvez confectionner une pâtée à base de mie de pain trempée dans du lait écrémé avec un jaune d'œuf cuit dur. Après quelques jours, donnez à vos poussins un mélange de farine de céréales, de la verdure et des restes de viande hachée. Dès la 3e semaine, vous pouvez passer aux coquilles d'huîtres et au maïs broyé/blé.

Conseil : les mangeoires doivent être bien visibles, dans des endroits bien éclairés. Les poussins doivent pouvoir les identifier et y accéder facilement.

Comment favoriser la ponte ?

« Que donner à manger aux poules pour qu'elles pondent ? » C'est sans doute la question qui revient le plus souvent parmi les éleveurs. Avant d'évoquer ce sujet, il faut tout d'abord savoir qu'il existe bien des mesures à adopter pour favoriser la ponte et la couvaison chez les poules pondeuses (hors alimentation). Ainsi, on conseille aux éleveurs de laisser leurs poules se promener le plus possible en journée.

L'exposition au soleil (raisonnable) est un bon catalyseur de ponte. En hiver, disposez une petite lampe chauffante dans le poulailler et maintenez la température au-dessus de 10°C. Augmentez les heures d'éclairage au poulailler : 16 heures par jour est une bonne moyenne.

Pour ce qui est de l'alimentation, il est conseillé d'augmenter les rations de nourriture pour qu'elles puissent constituer une couche de graisse. Cela les maintient au chaud et favorise la ponte. Enfin, préparez, en plus des aliments usuels, des soupes matinales à base de bouillon de pain, de riz, de restes de repas, etc. Pensez également à donner à vos poules pondeuses du pain trempé dans du lait dès le matin, et du blé germé en alternance.

Quelles sont les principales marques ?

Le développement des élevages de poules domestiques a logiquement induit l'émergence d'un marché diversifié en ce qui concerne le matériel d'élevage, mais aussi l'alimentation. Ainsi, on retrouve dans les grandes surfaces de nombreux produits destinés à la volaille. Alors bien sûr, le bon côtoie le moins bon, et c'est à l'éleveur d'apprendre à faire la part des choses.

Les marques les plus plébiscitées par les éleveurs français sont « Aliment pour le BIO » et ses sacs pour poules pondeuses, « Plume d'Or » et ses régimes destinés aux poussins et aux poules pondeuses, « Le Pigeonnier » qui propose des ménagers fermiers, « Paradisio » et sa gamme de compléments alimentaires blé pour les animaux de basse-cour, « Benelux » et son mélange de tourterelles ou encore « Versele Laga » qui propose notamment des granulés de volaille de ponte, des friandises pour poule ou encore des miettes de croissance.

Pour vous aider à vous y retrouver, nous vous proposons un comparatif alimentation poules avec tout ce qu'il faut savoir sur les marques et produits du marché.