Construire un poulailler | Tout ce qu'il faut savoir

Construire un poulailler

Si vous avez pris la résolution d’élever des poules dans votre jardin et de gagner vos galons en tant qu’aviculteur du dimanche, la seule chose qui vous sépare d’un panier hebdomadaire rempli de beaux oeufs frais est un poulailler confortable et sûr. Quand les gallinacées dépassent l’âge de six semaines, elles exigeront un peu plus qu’une petite boite en carton pour vivre, pondre, se nourrir et gambader.

Construire un poulailler pour une demi-douzaine de poules pondeuses est un beau projet qui occupera votre week-end. Vous le savez, le DIY est tendance, et le monde de la volaille et de l’élevage de poules n’y échappe pas. Pour relever le défi de la construction d’un poulailler pour vos cocottes, vous n’avez pas besoin d’être un as de la charpenterie.

Quelques notions de bricolage suffiront à donner à vos poules un poulailler pas cher de belle facture qui les protègera des intempéries et des conditions climatiques difficiles (les poules craignent beaucoup le vent et le froid) et des prédateurs qui ne sont jamais bien loin (le renard, la belette, la fouine, les rats et les rongeurs, les reptiles, les chiens errants, les rapaces et les autres nuisibles).

Alors bien sûr, il s’agit ici de construire un poulailler basique qui remplit les fonctions primaires. Pour un grand poulailler plus élaboré, préférez l’acquisition d’un poulailler en kit, à moins de justifier de connaissances poussées en charpenterie.

Depuis un peu plus d’une décennie, les sites dédiés à l’élevage de poules se sont multipliés et les forums qui regroupent des aviculteurs pullulent désormais un peu partout. On y discute notamment de comment faire un poulailler, protéger son potager, monter une rampe d’accès, rendre son poulailler mobile, soigner l’aération et la ventilation, protéger les poules des insectes, aménager et entretenir une volière dans le jardin, etc. Certains aviculteurs proposent même des services de coaching pour acheter ses poules, prendre soin de ses animaux de basse-cour et maîtriser l’usage du matériel d’élevage.

Nous vous proposons un dossier complet sur la construction du poulailler à faire vous-même. Au programme : quel plan pour construire un poulailler ? Comment construire un poulailler avec des palettes ? Comment fabriquer un poulailler pas cher ?

Préparer le plan de construction du poulailler

C’est la première étape à faire avant de lancer la construction de votre poulailler fait maison. Le plan pour construire un poulailler est en fait l’agencement sur papier des différents éléments dont vos poules pondeuses auront besoin pour s’épanouir et vivre sereinement en toute sécurité :

- Le logement principal : c’est la maison de vos poules. Prévoyez de surélever le poulailler avec des tasseaux ou des cales en béton pour favoriser l’aération et réduire l’humidité. Un poulailler en hauteur encouragera vos poules à s’y installer : elles se positionnent en hauteur par instinct pour se protéger des nuisibles. Qui dit hauteur, dit trappe refermable et rampe en pente douce. Prévoyez également une bonne dose de paille pendant la saison froide. Pour maintenir l’espace propre, disposez ici et là du foin au sol qui servira de litière (et donc à changer régulièrement au risque de favoriser la prolifération des parasites aviaires) ;

- Le perchoir : selon les races de poules, les perchoirs doivent s’élever entre 40 et 70 cm du sol grâce à des planches en bois rectangulaires ;

- Le nichoir (ou pondoir) : une seule règle à ce stade : une hauteur inférieure à celle du perchoir. On conseille généralement de prévoir des nichoirs de 30*30 cm pour la pondaison et la couvaison, à recouvrir de paille fraiche pour pouvoir récupérer les oeufs facilement (prévoir un tiroir d’accès) ;

- La mangeoire et l’abreuvoir : le premier est destiné à accueillir les graines, le second l’eau pour étancher la soif de vos petites bêtes. Attention : l’abreuvoir doit être en dehors du poulailler pour éviter un trop-plein d’humidité ; - L’enclos extérieur : c’est l’espace de vie de vos poules. Il doit être sécurisé par une clôture de poulailler d’au moins 160 cm de hauteur pour repousser les tentatives d’intrusion. Prévoir un bac à sable (ou cendre) pour permettre à vos poules de se nettoyer.

Le poulailler avec des palettes : une alternative low cost pour construire un poulailler

Quitte à faire dans le Do It Yourself, autant pousser la chose à son paroxysme et construire son poulailler avec du bois de récupération ! C’est une bonne option pour construire un poulailler pas cher tout en respectant l’environnement et sans compromettre le confort et la sécurité de vos gallinacées. Pour mettre en place ce poulailler, munissez-vous de palettes neuves.

Les anciennes ont en effet de fortes chances d’avoir été traitées avec un insecticide toxique de type bromure de méthyle, ce qui n’est pas bon pour vos poules. Conseil : vérifiez les inscriptions qui figurent sur vos palettes. Préférez celles qui indiquent « HT ». Ce sigle fait référence à un traitement thermique plutôt que chimique. Démontez les palettes avec soin et tentez d’aboutit à des pièces bien finies : cela vous aidera lors du montage. Vous aurez besoin d’un arrache-clou ou d’un pied de biche, d’une massette et d’une meuleuse d’angle pour la phase du démontage.

Vous aurez ensuite besoin d’une scie sauteuse, d’une visseuse dévisseuse, d’un niveau à bulle, d’une règle alu et d’une pelle pour le terrassement. Vous aurez besoin en tout d’environ 40 palettes de dimension dite européenne. Pour construire un poulailler avec des palettes, rendez-vous sur notre page dédiée.

Un toit étanche et des volets rabattables

Comment faire un poulailler à la fois confortable et sécurisé ? En plus des éléments cités plus haut, la question du toit et des volets est primordiale. Pourquoi ? En ce qui concerne le toit, la configuration même du poulailler est problématique. En effet, avec la charpente en légère pente, les intempéries peuvent être dévastatrices pour l’abri de vos poules.

Pour pallier ce contretemps, prévoyez de réaliser un seul bloc en prévoyant un débord franc sur chaque façade. Vous avez le choix pour le matériau du toit : un bois traité contre l’humidité (le must), un revêtement bitumé, du PVC, etc. Prévoyez un toit-ouvrant pour optimiser l’aération et faciliter l’entretien.

Concernant les volets, le fait qu’ils soient rabattables favorise d’abord la luminosité naturelle et l’aération du poulailler, ce qui n’est pas négligeable pour le confort de vos petites bêtes. Des volets rabattables sont également une protection de plus contre les intempéries et les pluies diluviennes que craignent les poules et la volaille plus généralement.

Pour finir, notez que pour un maximum de sécurité, nous conseillons de grillager les ouvertures si le poulailler n’est pas dans un enclos.

La finition pour un poulailler design

La fabrication de poulailler ne doit pas obéir à la seule contrainte de la fonctionnalité. Si elle n’est pas indispensable, une bonne finition reste appréciable, notamment lorsque le poulailler s’insère dans votre jardin aux côtés d’un potager et d’autres « projets » verts. Ainsi, pour un poulailler design pour jardin, concentre-vous sur la finition des côtés.

La meuleuse d’angle est en ce sens votre meilleure alliée. Veillez à bien arrondir les angles à la fois pour un souci de sécurité (la rivalité entre poules peut causer quelques blessures à causes de côtés en pointe, notamment du côté de l’abreuvoir, de la mangeoire et du nichoir) et à un souci esthétique.

Vous pouvez par ailleurs peindre votre poulailler lorsqu’il commencera à accuser le poids des années et de l’usure. Pour cela, vous aurez besoin d’un litre de peinture pour poulailler de type « duplex de miranda » par exemple. Appliquez la peinture en 2 ou 3 couches en fonction de la qualité de la peinture que vous avez choisir.

Veillez bien à choisir une peinture spéciale « boiseries d’extérieur » pour un maximum de durabilité. Pour que le bois en contact avec le sol soit complètement hydrofuge, peignez les parties basses du poulailler au goudron naturel végétal.

La construction d’un poulailler discount

Pour fabriquer un poulailler pas cher, de nombreux postes de dépense doivent être optimisés. Ainsi, plutôt que d’acheter du bois, envisagez de récupérer des palettes en bois gratuitement : sur les chantiers, dans les zones commerciales locales, chez les magasins de meubles et de bricolage, dans les chais si vous habitez dans une région viticole ou même chez votre employeur !

Pour les outils nécessaires à la construction de votre poulailler, nul besoin d’en faire l’acquisition s’ils ne sont destinés qu’à un usage unique. Sollicitez votre entourage pour le matériel et profitez-en pour leur demander de vous donner un coup de main dans la construction du poulailler. Vous les remercierez par la suite avec une palette d’œufs frais gratuits !

La construction du poulailler doit être un véritable plaisir. Vous êtes en train de construire à vos futures poules leur petite maison qui les protégera et qui leur offrira des conditions de vie agréables. C’est le début de votre aventure d’aviculteur en herbe ! Plus qu’un simple loisir, l’élevage de poule est une véritable passion qui se transformera très vite en un mode de vie sain et ressourçant !