Que donner à manger aux poules pour qu'elles pondent ?

Que donner à manger aux poules pour qu'elles pondent ?

C'est une question légitime que l'on peut se poser lorsque l'on souhaite élever des poules ou de la volaille de basse-cour. A côté du plaisir de voir nos petites bêtes gambader et picorer dans l'enclos sécurisé du jardin (attention aux prédateurs) et de la satisfaction que l'on tire en voyant nos cocottes manger à leur faim et dormir paisiblement le soir venu, la joie de la collecte d'oeufs frais succulents est particulièrement savoureuse !

Que donner à manger aux poules pour qu'elles pondent ? C'est sans doute la question que l'on retrouve le plus sur les forums de discussion dédiés à l'activité avicole et plus particulièrement à la nourriture des poules.

Avant de détailler les aliments susceptibles d'améliorer la productivité de vos poules pondeuses, il est intéressant de noter que tout ne passe pas par l'estomac ! En effet, plusieurs mesures hors alimentation viendront accélérer la ponte et la couvaison. L'exposition au soleil contrôlée, la lampe chauffante dans le poulailler en hiver, l'augmentation des heures d'éclairage du poulailler (16 heures par jour) et l'alimentation tiède à chaude en hiver sont connus dans l'aviculture.

Ces mesures seront vos meilleures alliées pour une ponte satisfaisante et régulière dans votre cheptel. Que donner à manger aux poules pour qu'elles pondent ? Eléments de réponse…

Stimuler la ponte des poules : les préalables

Avoir des poules dans un petit poulailler est une vraie partie de plaisir, pour peu que l'on dispose du matériel d'élevage adéquat dans le jardin. Les poules sont sans doute les animaux les plus écologiques et les plus économes pour un foyer. Elles mangent les épluchures, les déchets du potager et les insectes nuisibles du jardin tout en divertissant les enfants et les invités ! D'un autre côté, des poules pondeuses choyées remercieront leur éleveur avec des œufs frais et particulièrement succulents, de quoi assainir son assiette au quotidien. L'éleveur averti pourra parfois remarquer une ponte moins fréquente que d'habitude, ou moins productive comparativement à un autre élevage. Avant de passer l'alimentation au crible, il faut savoir que les conditions de vie de vos poules influent directement sur leur productivité. L'abreuvoir doit être rempli d'eau fraîche et propre en toute circonstance, la mangeoire doit être ravitaillée chaque jour, et le parcours des poules doit leur permettre de gambader et de se dégourdir les pattes pour un sommeil réparateur (perchoir, nichoir, rampes, etc.).

Pour ce qui est de l'alimentation, chacun sa technique ! Il semblerait toutefois qu'un point fasse consensus dans la communauté des éleveurs de poules : augmenter les rations de nourriture pour permettre aux gallinacées de se constituer une couche de graisse et se maintenir au chaud ! Mais que donner à manger aux poules pour qu'elles pondent ? La réponse dans ce qui suit…

La soupe matinale et les orties pour stimuler la ponte

Si vous remarquer que vos poules pondeuses perdent en productivité pendant la saison froide, il va falloir veiller à leur servir quelques aliments chauds. En plus des aliments habituels (blé, orge, avoine, restes de viande, coquilles d'huître, herbe…), donnez à vos poules pondeuses des soupes matinales à base de bouillon de pain, de riz et de restes de repas (pâtes, poisson, épluchures de fruits et de légumes). En alternance, donnez aux poules du pain trempé dans du lait chaud et du blé germé dès le matin. Cela devrait normalement booster la fréquence et la qualité de la ponte.

Evoquons à présent une technique moins orthodoxe mais qui semble donner de bons résultats pour certaines races de poules. En 1912, M. Joubert, professeur en agriculture, a « démontré » qu'un certain régime alimentaire pouvait pallier la baisse de régime des poules pondeuses en hiver. Il a réalisé l'expérience suivante : deux échantillons de poules de la même race ont été nourris différemment pendant quelques semaines pendant l'hiver. Le premier a reçu une alimentation classique à base de céréales, de viande et d'herbe. Le second a été principalement nourri de pain et de vin. Le premier groupe a pondu 27 œufs. Le second ? Environ 175 !

Si l'écart entre les deux scénarios semblent quelque peu fantaisiste, il semblerait que le vin rouge, notamment le rouge, soit un excellent apport pour les poules pondeuses en hiver. Sans aller dans cet extrême (un régime alimentaire basé exclusivement sur le pain et le vin ne saurait satisfaire les besoins nutritifs des poules), on vous conseille de mélanger un tout petit peu de vin à l'eau de l'abreuvoir. Les aviculteurs professionnels conseillent également de mélanger aux aliments habituels des poules des orties écrasées au mortier.

Pour finir cet article sur les aliments susceptibles de stimuler la ponte de votre élevage de poules, notez que les gallinacées pondent naturellement moins après 3 ans. A partir de 8 ans, la poule ne pond plus du tout. C'est pour cette raison que les éleveurs qui visent essentiellement à s'approvisionner en œufs frais « renouvellent » leur élevage tous les 3 ans. N'oubliez pas que l'hygiène, la propreté (du pondoir mais aussi de la litière) et les conditions de vie impactent la ponte. Des parasites dans le poulailler ou la volière réduiront drastiquement la ponte. Vos efforts sur l'alimentation ne donneront rien si vous n'entretenez pas bien le poulailler (balayage, lavage à eau savonneuse une fois par semaine, désinfection régulière, rotation de parcours…).